Billetterie 01 71 10 74 31
Standard 01 71 10 74 30
TÉLÉCHARGER
RECHERCHE
S'INSCRIRE À
NOTRE NEWSLETTER
Saison
 
Kohlhaas
Estrarre ensemble théâtral
Médiathèque La Buanderie (Clamart)
dimanche 17 janvier 16:00 / Normal
Vente en ligne prochainement disponible
dès 12 ans
1H
25/19/15€
Michael Kohlhaas de Heinrich von Kleist D'après / Texte Marco Baliani et Remo Rostagno / Texte français Olivier Favier / Mise en scène Julien Kosellek / Interprétation Viktoria Kozlova / Création sonore Cédric Soubiron
  • © Romain Kosellek / Paola Valentin
  • © Romain Kosellek / Paola Valentin
  • © Romain Kosellek / Paola Valentin

| REPORT SAISON 19-20 |

Dépossédé par les puissants, abandonné par l’État, que reste-t-il à Kohlhaas ? S’oppose alors à la violence de l’injustice celle de sa révolte. Un conte social narré avec force et poésie.



Michael Kohlhaas, éleveur de chevaux, est un homme heureux de sa condition. Jusqu’au jour où, victime de l’abus de pouvoir d’un noble, sa vie bascule. Sous le regard indifférent voire complice de l’État, il est peu à peu dépossédé de ce qui le rendait heureux. Vient alors le temps de la vengeance. Pièce construite comme un conte, Viktoria Kozlova y incarne à tour de rôles le narrateur, le héros, et l’ensemble des protagonistes avec une grâce envoûtante et une intensité troublante. Sa présence scénique nous captive, nous emporte au cœur de cette fable cruelle et nous questionne sur le chemin qui mène de la souffrance à la violence aveugle.

 

« On imagine très bien la comédienne, brillamment expressive, au galop sur un cheval, dans le sillage de Kohlhaas. » IO Gazette

« Jouant de malice, d’une fougue vissée au corps et d’un accent terriblement enchanteur et séduisant, Viktoria Kozlova nous raconte cette histoire avec passion comme personne. »

Pianopanier.com

 

Bord de plateau à l’issue de la représentation, mené par Jean-Pierre Loriol (ANRAT)



Production : ESTRARRE Ensemble théâtral – Soutiens : Etoile du Nord et festival On n’arrête pas le théâtre, avec l’aide de la SPEDIDAM et de la Mairie du 18ème, avec le soutien du Cube (Compagnie de la belle Meunière)